L’examen du Code de la route est la première étape à passer pour l’obtention de son permis de conduire. En France, il est possible de passer le Code soit en étant un candidat d’auto-école, soit en étant un candidat libre.

Les démarches à suivre pour être candidat libre

Pour le candidat libre, l’inscription à l’examen du Code de la route est gratuite. Mais il faut effectuer les démarches administratives soi-même. Le candidat doit commencer par réunir les pièces nécessaires à fournir au niveau de la préfecture. Une fois sa candidature déposée, il ne reste plus qu’à attendre la convocation à l’examen. Être candidat libre ne demande qu’une seule condition, c’est d’être âgé d’au moins 16 ans. Les cours théoriques du Code de la route sont faciles à trouver de nos jours. On peut aisément se procurer un livre du Code ou bien surfer sur internet, surtout que certains sites comme codedelaroutegratuit.fr proposent des tests gratuits sur le Code de la route. Si on peut se présenter en tant que candidat libre pour l’examen de Code, c’est différent pour la conduite. L’examen de conduite exige les 20 heures de conduite minimum. L’alternative proposée est la location d’un véhicule à double commande.

Les inconvénients à prendre en compte

Être candidat libre est une solution assez pratique pour ceux qui veulent passer l’examen du Code sans passer par l’auto-école. Même si on n’est pas habitué à faire des démarches administratives, les pièces à fournir ne sont pas non plus difficiles à obtenir. Le seul problème, c’est que les réunir requiert un peu de votre temps. Pour les mineurs, il faut que les parents remplissent certains papiers.
Outre les démarches administratives à effectuer, le plus contraignant est le délai d’attente de la convocation. Il peut être plus long, puisque les candidats d’auto-écoles sont prioritaires lors des examens. Enfin, pour quelqu’un qui n’a encore jamais conduit, il faut s’assurer que la personne chargée de sa formation soit qualifiée et elle-même en possession d’un permis de conduire.